EMDR

Eye Movement Desentisation and Reprocessig

La thérapie EMDR est une méthode de traitement des vécus traumatiques inventé par la psychologue Francine Shapiro en 1989. L’acronyme EMDR correspond à Eye Movement Desentisation and Reprocessing, qui en français se traduit par « désensibilisation et retraitement à l’aide des mouvements oculaires ».

 

Quand on vit un évènement dont le danger, la douleur et la violence dépassent notre capacité d’adaptation et nos ressources, notre cerveau et notre organisme n’arrivent pas à l’intégrer à notre vécu et à le considérer comme « du passé ». La blessure reste ouverte, le passé fait incursion dans le présent de façon plus ou moins claire, nous donnant l’impression de ne jamais être en sécurité ni apaisés.

Les traumatismes peuvent être de deux types :

  • Le premier est provoqué par un évènement unique et isolé, comme une agression, un viol, un accident, une catastrophe naturelle…

  • Le deuxième type est provoqué par des évènements répétés dans le temps, qui ont été constants ou qui menaçaient de se reproduire à tout moment, comme par exemple des agression verbales, physiques ou sexuelles, de la négligence, des humiliations…

 

La thérapie EMDR permet de traiter ces blessures de l’esprit et de les dépasser pour qu’elles n’influencent plus notre présent. La technique aide et renforce la capacité naturelle de notre cerveau à faire face aux événements négatifs de notre vie ; elle permet l’intégration des informations de l’évènement traumatique au vécu de l’individu à leur juste place, c’est-à-dire dans le passé. La personne traitée avec l’EMDR peut se souvenir de la situation traumatique sans le vécu émotionnel douloureux qui le caractérisait. L'incorporation de l’EMDR à la psychothérapie à un effet positif rapide sur l’estime de soi et les symptômes actuels, accélérant le processus de rétablissement de la personne.