THERAPIE DES SCHEMAS

La thérapie des schémas est une approche de traitement intégrative mise au point par le psychologue Jeffrey Young à partir des années 1990. Elle trouve son origine dans la thérapie cognitive et comportementale mais s’enrichit de connaissances provenant d’autres modèles de soin comme la Gestalt-thérapie, l’approche systémique et la théorie de l’attachement élaborée par John Bowlby.

Selon le modèle des schémas, l’être humain développe, au cours de son enfance et en interaction avec son environnement éducatif, des fonctionnements relationnels qui lui permettent d’interagir efficacement dans le contexte d’origine mais qui par la suite peuvent devenir obsolètes et/ou source de souffrance. L’origine de ces schémas, de ces « façons de fonctionner » auxquelles on donne le nom de « schémas précoces inadaptés » se trouve dans la non-satisfaction chronique des besoins fondamentaux de l’enfant, dans l’intégration des modèles parentaux ou encore dans des vécus traumatiques (qui par ailleurs peuvent survenir plus tard dans la vie d’un individu). 

 

Les schémas agissent comme des lunettes qui nous montrent une version déformée et rigide de la réalité et qui nous font agir d’une façon répétitive et inefficace par rapport à nos objectifs de vie. Lorsque nos schémas sont à l’œuvre, on peut parfois se sentir prisonnier de notre façon de fonctionner. Toutefois, la plupart du temps, nous ne sommes même pas conscients que nous pourrions avoir un impact sur les événements et nous constatons avec impuissance que nous nous confrontons toujours aux mêmes situations problématiques, aux mêmes profils de personnes néfastes pour nous et aux mêmes scénarios de vie déplaisants.

 

La thérapie des schémas vise à la modification des schémas précoces inadaptés en passant par leur compréhension et leur maitrise, jusqu’à la construction de nouvelles attitudes qui se basent principalement sur la bienveillance, la responsabilité, l’écoute, la confiance et le soin de soi.